09/08/2008

Sécu... rieux quand même !

Pour bien commencer la journée je vous soumets un cas réel qui vaut son pesant de cacahuètes !

1) Un gars, que nous appelerons "SG Le Magnifique" par discrétion*, veut changer les batteries de son fauteuil roulant.

2) Il s'adresse naturellement au fabricant du fauteuil qui lui annonce un prix de plus de 750€ pour les 2 batteries. Sur ce prix, comme vous le savez, 330€ sont pris en charge par la sécu au titre du forfait électrique, il reste donc environ 420€ à sa charge.

Vous suivez ?
Non dites-moi sinon je ralentis !
C'est bon ? Ok je continue !

3) Comme notre gars est pas trop bête (enfin ça il n'y a que lui qui y croit !) il va voir chez un marchand de batterie nîmois et trouve les MEMES batteries pour 340€ au lieu de 750.

4) Il écrit donc à la sécu pour demander s'ils peuvent lui rembourser les 330€ du forfait électrique ce qui laisserait 10€ à sa charge et se voit répondre 1 mois plus tard "Le remboursement est effectif à la seule condition que le fournisseur soit agréé par la CPAM (le marchand de batteries nîmois est plus de 2 fois moins cher mais "pas agréé"). Ci-joint dossier à établir pour une aide sociale éventuelle de la CPAM."

Autrement dit notre gars a le choix entre mettre 420€ de sa poche en achetant ses 2 batteries chez un fabricant de fauteuils agréé et qui profite de la situation ou demander une aide sociale à la sécu qui finira par débourser 750€ alors qu'elle aurait pu n'en sortir que 330 mais c'est ainsi, c'est marqué dans le code de la sécu, on discute pas.

On discute pas on vous dit !

C'est-y pas une belle preuve de Kafka ça ?
Et surtout ça ne demanderait pas à être mis sur la table devant un(e) énarque ou un(e) ministre prêt à nous faire payer nos médicaments de "confort" pour réduire le trou de la sécu ?

Hein ? hum ? Je me pose des questions !

Le Webmaster en mode râlage


* Toute ressemblance avec des personnages connus serait pure coïncidence (ben voyons !)

00:11 Publié dans Râlages ! | Commentaires (1) |  Facebook

Commentaires

Ben voyons !

Écrit par : Annick | 04/09/2008

Les commentaires sont fermés.