09/08/2008

De fauteuil à fauteuil (réponse)

Du haut de mon fauteuil, je regarde et observe,
Je me dis, que certains hommes recherche la femme parfaite, la fidèle, la mère, la maîtresse, la beauté éphémère, la sexualité incarnée, mais que jamais de ces qualités, il ira les chercher chez une femme handicapée.

Lisette PERSILLET Sommières

04:41 Publié dans Pensées... | Commentaires (3) |  Facebook

Commentaires

C'est pas faux non plus !

Écrit par : Sylvain | 09/08/2008

oh là là ! ne frises-tu pas la dépression ??????????????
nous ne sommes pas des "femmes handicapées", nous sommes des êtres humains de sexe féminin avec nos atouts, nos blocages, comme tout le monde. Certes nos limites, du fait du handicap, sont importantes, un peu plus que certains, un peu moins que d'autres. Mais , à la différence de beaucoup de monde, on affiche - bien malgré nous d'ailleurs- une certaine fragilité.
C'est vrai que nous sommes sortis de "la norme". mais elle est réellement où la norme ? Tu en connais toi des gens "normaux"; moi je ne connais que des gens singuliers, et c'est là toute la richesse des rencontres.
Nous avons à faire avec le handicap, comme d'autres ont à faire avec la drogue, la violence et touti quanti.....la liste est infinie....Nous nous enracinons dans ce terreau - difficile certes- mais la vie n'est pas qu'un long fleuve tranquille. Nous n'avons jamais fini de croître, de déployer toutes nos branches.
Des femmes parfaites, pas plus que des hommes parfaits, moi je n'en ai jamais rencontrés. D'ailleurs je suis sûre qu'ils m'ennnuieraient, plus aucune évolution possible.mais il n'y a pas de danger car çà n'existe pas!
La rencontre entre deux personnes est quelque chose de très mystérieux qui ne se situe pas au niveau du rêve et qui lorsqu'elle se réalise est bien plus consistante que le rêve.
Donc pas d'affolement , même en étant handicapée, nous avons encore pleins d'atouts pour séduire.

Écrit par : Claire duroselle | 10/08/2008

personne n'est parfait mais ce que tu dis est hélas vrai. déjà chez les valides, la femme doit répondre à pas mal de poncifs, et passé 40 ans on est vieille, plus intéressante aux yeux des hommes, à 50 ans, n'en parlons pas, ils nous fuient comme de la peste. les ménauposées , pas très sexy. alors que dire ? hormis le fait qu'on devrait pouvoir se retrouver pour échanger, dialoguer en toute simplicité, avec l'humain au centre. ça ferait du bien à tout ceux et celles qui passent des épreuves, et surtout qui se retrouvent seules et seuls devant leur solitude en gambergeant des idées tristes. bizous Lisette.

Écrit par : belkhirat | 05/03/2010

Les commentaires sont fermés.