27/10/2008

Le séjour à Germaine Revel de Janine vu par elle :-)

Coucou    ! 

De retour à la maison…

Avec une pêche d’enfer.

Normal quand on revient d’un coin de paradis !

En attendant de répondre plus tard aux courriers qui se sont accumulés, je me suis « fendue » d’un petit texte d’impressions sur mon séjour…  N’en voulant garder que le positif.

 

 

 

Là…

Dans un écrin de verdure…

Brille une perle rare, un centre fait pour Accueillir, Améliorer la motricité et tout le quotidien des ses Hôtes sépiens.

Là, encore …

Au cœur de ce joyau qu’est la structure « Germaine Revel », j’ai Savouré, Emmagasiné et fait la Plein d’une énergie riche de savoir faire et de recettes.

Là … Toujours …

J’ai choisi le meilleur, délaissant le pire, et me suis lancée, à corps perdu, sur le fil d’un mieux être Salutaire Etonnant et Performant.

Une ergothérapeute, compétente et humaine,  m’y a fortement aidée, me faisant connaître quelques « trucs » qui amélioreront mon quotidien et m’ouvriront les portes d’un paradis que je croyais inaccessible : Adaptateur de stylo, disque de transfert, fauteuil électrique, verticalisateur …

Tels sont les trésors que je sortirai, à mon retour, de la caverne d’un Ali Baba pour poursuivre au mieux cette aventure au royaume des vivants.

Comme un funambule à son premier passage, j’ai réussi à vaincre le vertige de la vie en collectivité, le stress infligé par deux personnages affligés d’un Ego plus immense que la stratosphère et de quelques très rares intervenants qui ont oublié qu’ils sont au service de personnes.

Je ne veux garder que le souvenir de Sophie, «  mon ergo. », l’humanité et la gentillesse des aides soignant(e)s, infirmières, stagiaires, personnel de nettoyage et d’entretien…

Mario et sa voix de stentor, aux trilles matinales et à la douceur respectueuse.

Vanessa, Muriel, Catherine … Si ma mémoire, fragilisée par la SEP ne retient pas tous vos prénoms… Je garderai de vous un souvenir impérissable.

Et je n’oublierai pas non plus ces merveilleuses machines (à pédalage « assistance », verticalisateur…) qui surplombent le parking et qui nous font tant défaut au quotidien.

De mon verre, plus que toujours à moitié plein, émaneront les senteurs de vrais p’tits bonheurs d’un séjour riche et pimenté.

De retour chez moi (maîîîson !), j’ai pu en apprécier les bienfaits, atomisant les méfaits qui me l’ont fait écourter.

Leur « parasitage »ne devrait plus se reproduire.

Voici donc l’Aventure Positive D’une Fan, un peu blessée, mais tellement plus vivante qu’avant.

Non, la Sclérose en plaques et les actes que l’on pourrait qualifier de maltraitance n’auront raison de moi…

Je reviendrai !

Plus forte… Moins à fleur de peau…

Je retournerai dans ce domaine où j’ai reçu tant de services.

 

Plein… Plein de bisous.

Janine

 

 

P.S.

Et Au fil de nos coups de fil…

Bruno en a pondu un autre qui suit.

Tristement réaliste…

Ciel … Un homme pondeur !

Quand le Sujet devient objet

Ou : « Vous ne remarcherez jamais ! » 

 

 

09:23 Publié dans Texte libre | Commentaires (4) |  Facebook

Commentaires

Superbe texte Janine !

Écrit par : Sylvain | 27/10/2008

Quand j'avais 17 ans, dans le cadre de mes études, je suis allée visiter un centre d'accueil pour jeunes adultes fortement handicapés (IMC - séquelles d'accidents de voiture)
Quand je suis sortie de cette visite, j'avais trouvé mon futur métier : ergothérapeute.

Et puis j'ai raté le concours de l'école d'infirmière.
Et puis j'ai abandonné toutes mes ambitions de devenir soignante d'une façon ou d'une autre.
Je travaille bien au chaud derrière un bureau, et un écran d'ordinateur... je ne suis pas confrontée à la douleur de ceux qui souffrent.

J'ai eu l'occasion de retourner dans ce centre, car ma fille (pour d'autres raisons qui n'ont rien à voir avec le handicap physique) y a été scolarisée (car dans cet établissement il y a un vrai lycée avec de vrais profs, un programme scolaire comme les autres, les jeunes y prépare le bac et le réussisse). Je n'ai pas rencontré le personnel soignant, uniquement le personnel enseignant. Quelle humanité !

Juste pour dire, en passant, que des centres comme ça, il y en a des biens et d'autres où on "en bave" et où l'humanité est passée au second plan (témoignage de ma belle-soeur dont j'ai déjà parlé une fois précédente).

Je retiens du témoignage de Jeanine ceci : "apprécier les bienfaits et atomiser les méfaits".

Écrit par : Une femme debout | 27/10/2008

bonsoir janine...
je vien d elire votre article , ce centre a l'air vraiment bien
ma maman est atteinte egalemnt de la sclérose en plaque, nous avons entendu parler de ce centre et aimerais y faire un séjour .. pouvez vous me dire comment se procure t-on un dossier pour une demande d'admission??? merci

Écrit par : emilie | 31/03/2009

Bonsoir Emilie,
Pour répondre à votre question (Janine aurait fait tout aussi bien), il vous suffit d'appeler le centre Germaine Revel qui vous transmettra un dossier d'inscription. N'oubliez pas de vous faire délivrer une prescription médicale.
Voici les coordonnées : L'association Germaine REVEL
69440 Saint Maurice Sur Dargoire - Tél. : 04 78 81 57 57
Le webmaster

Écrit par : Webmaster | 31/03/2009

Les commentaires sont fermés.