22/04/2009

Fêtes de fin d'année

Il n’est point besoin

De fermer les yeux,

Fouiller dans mes souvenirs.

Je suis chez ma sœur.

Elle est là et me materne.

 

Elle m’a ouvert sa maison,

Comme autrefois.

Je suis chez elle,

Je suis chez moi.

 

Tout le monde dort, ce matin

J’ai fait couler un café,

Pris une feuille de papier.

 

Le sommeil me fuit

Il est temps de rentrer

Mais pour ces fêtes de fin d’année

Nous étions  tous réunis

 

MAJOIA, ma nièce,

Au regard chaud

Au sourire éclatant

Généreuse de cœur.

 

Christophe et ses silences

Qui me parle pourtant

Simplement par sa présence.

 

PERINE, mon autre nièce

Vibrante de jeunesse

D’impatience

Emplie de force vive,

Et pourtant mère déjà.

 

J’ai tenu CLARA, dans mes bras

Et son sourire d’enfant

Me rappelle, combien est loin

Le temps de ma jeunesse.

 

Le facétieux MICHEL, mon petit frère,

En recherche de jupons,

 

Et PHILIPPE, le grand frère

Que j’admire et craint à la fois

Toujours en quête de son approbation.

 

JOSY, ma tante,

Ma tante, tout est dit.


Dans quelques heures, déjà,

Je vais fermer le livre des mes souvenirs

Arrêter de croire

Faire semblant

 

Au revoir, MARYSE, MARCEL, FRANCOIS, BLANCHE,

Qu’un DIEU, me donne un jour, la joie de vous revoir.

 

Lisette

20:43 Publié dans Confidences | Commentaires (2) |  Facebook

19/04/2009

Vendredi 20 février...

"Christine  Christophe et Glenn sont venus Souper EPartager notre soirée ...

L'instant,  tout doucement, se met en place...

Au début, Fête étrange et calme...

Puis Whisky et Fino se sont mis à couler...

Sans Abuser ni s'Abstenir non plus et, savamment, Homogénéiser dosages et breuvages...

Mes papilles Sevrées, Endeuillées et Privées de ces nectars divins ont renoué avec l'apéro "musclé" d'une autre vie.

On a parlé...

Ri...

Raconté tout et ... Tout...

Refait le monde !

Sur-mené notre foie...

Philosophé...

Fumé et fait découvrir, en bonne compagnie, ma dernière production de tomates thérapeutiques...

Quand au menu que nous avait concocté mon Doudou !!!

Un vrai repas "Kréol"  !

L'Océan Indien dans nos assiettes...

Et je ne résiste pas à l'envie de vous le détailler:

- Ti'jacques boucané (Fruit vert de Jacquier, taillé -"battu"- , cuit avec des saucisses

   et du lard  fumés  - "boucané")

- Mataba ("Brèdes" - feuilles-  manioc cuites au lait de coco).

- Rougail tomate / combava.

- Riz parfumé

- Rhums arrangés vanille  et combava.

L'avantage d'avoir un grossiste "chinois" à quelques kilomètres...

 

Adieux maux !

Rage !

Cochonnerie de la vie !

Corvée du handicap !

J'ai mis douleurs et médicaments au placard !

Et renoué avec ma vie "Lontan" ...

Comme ça...

Naturellement !

 

D'accord !

Il m'a fallu une partie de la journée du lendemain pour récupérer.

Mais depuis cet inoubliable Vendredi...

Je sais que la vie peut, doit,  rester belle, pourvu qu'on s'en donne les moyens.

 

Et le Dimanche...

J'étais , nous étions en pleine forme pour lancer la bagarre contre la CPAM , qui me refusait mon ambulance.

N'oubliez jamais, si vous êtes en ALD... Et que le toubib prescrit sur le bon de transport: Nom du thérapeute... Lieu où il exerce... Et qu'il est spécialisé dans la pathologie... Et bien ... Le transport ne peut être refusé. 

Un combat qui fait "jurisprudence"...

Vous avez les moyens de ne pas vous laisser faire."

 

 

Janine

 

14:54 Publié dans Texte libre | Commentaires (0) |  Facebook

10/04/2009

Une émotion

Joue sur beaucoup de tableaux

Voir sur un visage d’enfant

La joie, l’émerveillement

De cueillir dans un champ

 

Des fleurs sauvages

 

De couleurs différentes

 

 

Voir sur un visage d’enfant

La tristesse, le chagrin

Un regard désemparé

Ne serait ce qu’un jouet perdu

Voir la détresse d’un mendiant

Cherchant dans les yeux de son chien une caresse

Ou le sourire d’un passant

 

Une création d’un peintre

 

D’ou sortent des couleurs nuancées

 

Nous subjugue

 

La musique est une âme

 

Qui nous parle

 

 

Nous procure des émotions

La vie et faites d’expérience

Bonne ou mauvaise

Mais qui fait grandir, avancer.

Jacqueline Laurent

10:58 Publié dans Poèmes | Commentaires (0) |  Facebook