05/03/2010

Yasmine et les mondes invisibles

angel.jpg


Yasmine, faut pas que t’ai peur,

On a tous des noirceurs

Dans le cœur.

 

Yasmine, faut pas avoir honte,

On a tous des mensonges

Qui nous rongent.

 

Yasmine, il ne faut pas t’angoisser,

On sera tous éprouvé

C’est notre destinée.

 

Yasmine, cesse de te fatiguer,

Tout ne peut pas s’expliquer

Dans l’inévitable fatalité.

 

Yasmine, faut pas refuser la ronde

Des autres mondes.

Apprivoise ces ondes,

Pénètre-toi de leurs puissances profondes.

 

Yasmine, faudra pas t’étonner,

Si tu vois des anges qui veillent

Sur des démons qui sommeillent.

 

Yasmine, faut plus t’obstiner,

T’étais prédestinée.

Tout le monde ne peut pas voir

La vie rêvée du diable.

15:26 Publié dans Poèmes | Commentaires (0) |  Facebook

Les commentaires sont fermés.