06/07/2012

Attention danger !

Chers amis, je vous conseille de lire attentivement le témoignage de cette adhérente qui a tenu à vous faire partager une mésaventure qui s'apparente à une tentative d'escroquerie affective que l'on croierait réservée aux Autres... vous savez, les bons cliens des émissions d'arnaques  dont on se demande parfois, comment il est possible d'en arriver là.
Eh bien oui, ça l'est.
Connaissant bien cette adhérente et ayant suivi cette affaire pas à pas, je peux vous garantir que tout est vrai.
Il existe sur internet de véritables prédateurs sans scrupule pour lesquels un homme ou une femme seule, sensible et en quête de l'âme soeur ne sont que des proies faibles à "plumer."
Puisqu'un homme averti en vaut deux, soyez-en averti...
 
Dolorès Orlay-Moureau
Directrice de délégation 

Lire la suite

09:00 Publié dans Râlages ! | Commentaires (0) |  Facebook

11/06/2012

Colonial Fever - Le racisme mis en boîte

Chers amis, chers adhérents,

J'ai été très choquée par cette vidéo qui montre combien la discrimination quel que soit le public concerné est une violence que nous devons combattre.
Violence de la part de celui qui la commet et qui ce faisant, s'éloigne de son humanité; violence vis à vis de celui qui la subit  ayant la malchance d'appartenir à la "mauvaise catégorie".

Dolorès Orlay-Moureau

Voici le lien pour regarder la vidéo : daylimotion.com

10:57 Publié dans Râlages ! | Commentaires (0) |  Facebook

28/07/2011

MON CONJOINT EST HANDICAPE, ET J'AIMERAIS QU'IL PUISSE VIVRE SA VIE...

Je ne suis pas handicapée moi-même. C'est mon conjoint qui l'est. C'est donc le témoignage de la concubine d'une personne qui se déplace en fauteuil roulant que vous lisez là.


summer vacation.jpg

L'amour que je lui porte et la valeur que j'attribue à notre vie commune font que beaucoup de choses qui paraissent des obstacles à notre entourage ne le sont finalement pas : les transferts hasardeux d'un siège à un autre et les risques de chutes associés, les petits désagréments quotidiens, les côtes abruptes à monter, les trottoirs glissants et étroits.

Les dossiers administratifs sans fin pour obtenir une carte de stationnement ou une carte d'invalidité, les rendez-vous et examens médicaux qui prennent demi-journées de travail après demi-journées de travail.

Nos priorités sont ailleurs : nous voulons rire, profiter de notre chance d'être en vie et d'avoir des projets. Et puis, en tant que partenaire, c'est ma vie, mon choix, alors comment m'en plaindre ?

Lire la suite

16:53 Publié dans Râlages ! | Commentaires (4) |  Facebook

22/03/2011

DÉPART DE REJANE...

CIMG0053.JPG

Après une année de bons et loyaux services, Réjane, notre agent de développement associatif en contrat aidé nous a quittés.

Nous avons jusqu'au bout espéré que son contrat puisse être prolongé de 6 mois, Pôle emploi en a décidé autrement.
L'Etat paraît-il n'a plus les moyens de financer les CAE, on réduit donc les durées de contrat.

Réjane a été accueillie et formée par notre association qui lui a redonné confiance en elle et en ses capacités. Elle a beaucoup apporté à nos adhérents par son savoir faire et savoir être.

Et ce n'est pas un miracle si le nombre de nouveaux adhérents a augmenté en 2010 dans notre délégation. Elle y a largement contribué.
Un pot de départ lui a été offert le 16 mars dans nos locaux en présence de nombreux adhérents très émus.

Nous continuerons à la soutenir dans ses démarches de recherche d'emploi. Elle sait pouvoir compter sur notre association.
Bonne chance Réjane !

13:28 Publié dans Râlages ! | Commentaires (1) |  Facebook

02/03/2010

"SI TU PRENDS MA PLACE PRENDS MON HANDICAP"

 

images.jpeg

Lire la suite

15:53 Publié dans Râlages ! | Commentaires (2) |  Facebook

09/08/2008

Sécu... rieux quand même !

Pour bien commencer la journée je vous soumets un cas réel qui vaut son pesant de cacahuètes !

1) Un gars, que nous appelerons "SG Le Magnifique" par discrétion*, veut changer les batteries de son fauteuil roulant.

2) Il s'adresse naturellement au fabricant du fauteuil qui lui annonce un prix de plus de 750€ pour les 2 batteries. Sur ce prix, comme vous le savez, 330€ sont pris en charge par la sécu au titre du forfait électrique, il reste donc environ 420€ à sa charge.

Vous suivez ?
Non dites-moi sinon je ralentis !
C'est bon ? Ok je continue !

3) Comme notre gars est pas trop bête (enfin ça il n'y a que lui qui y croit !) il va voir chez un marchand de batterie nîmois et trouve les MEMES batteries pour 340€ au lieu de 750.

4) Il écrit donc à la sécu pour demander s'ils peuvent lui rembourser les 330€ du forfait électrique ce qui laisserait 10€ à sa charge et se voit répondre 1 mois plus tard "Le remboursement est effectif à la seule condition que le fournisseur soit agréé par la CPAM (le marchand de batteries nîmois est plus de 2 fois moins cher mais "pas agréé"). Ci-joint dossier à établir pour une aide sociale éventuelle de la CPAM."

Autrement dit notre gars a le choix entre mettre 420€ de sa poche en achetant ses 2 batteries chez un fabricant de fauteuils agréé et qui profite de la situation ou demander une aide sociale à la sécu qui finira par débourser 750€ alors qu'elle aurait pu n'en sortir que 330 mais c'est ainsi, c'est marqué dans le code de la sécu, on discute pas.

On discute pas on vous dit !

C'est-y pas une belle preuve de Kafka ça ?
Et surtout ça ne demanderait pas à être mis sur la table devant un(e) énarque ou un(e) ministre prêt à nous faire payer nos médicaments de "confort" pour réduire le trou de la sécu ?

Hein ? hum ? Je me pose des questions !

Le Webmaster en mode râlage


* Toute ressemblance avec des personnages connus serait pure coïncidence (ben voyons !)

00:11 Publié dans Râlages ! | Commentaires (1) |  Facebook